Accordina

Travail et plaisir vocal partagé amical

27 novembre, 2018

Annecdoctes

Classé dans : Z- Non classé — vm38 @ 18:55

“Au temps pour moi” était utilisé par le chef d’orchestre militaire lorsqu’il s’était trompé dans la reprise d’un mouvement (la musique est alors recommencée au temps désigné par le chef d’orchestre). Cette formule d’excuse d’un supérieur envers ses subordonnés, lorsqu’il a commis une erreur et qu’il la reconnait, est passée par la suite dans le langage usuel tout en gardant l’idée de reconnaitre et de réparer une bévue commise par mégarde.

Il est à noter qu’il faut utiliser “Autant pour moi” s’il est question d’une chose ou d’une quantité identique et non d’une erreur. La plaisanterie ci-dessous souligne cette différence :

  • LE GARÇON DE CAFÉ — Pour Monsieur ?
  • PREMIER CLIENT — Un demi.
  • LE GARÇON — Et pour Monsieur ?
  • SECOND CLIENT — Autant pour moi (un demi)… Euh… Au temps pour moi ! Un café.

 

Nocturne : Au XVIIe siècle, ce mot désignait une suite de pièces de divertissement pour petit ensemble instrumental, exécutée le plus souvent de nuit et en plein air

 

Je me coucherai moins bête ce soir… bises VM

Laisser un commentaire

 

ninochanteur |
eleves de piano de sch |
The king of pop |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jazz au restaurant
| Back in Black
| eurocks2009